lundi 25 août 2008

Gachan au Japon 2/6


MUSÉE GHIBLI

Incontournable visite au studio Ghibli,
on s'y rend en prenant le métro, ligne JR Chuo, descente à Mitaka, petite bourgade résidentielle.
On a déjà nos billets d'entrée, réservés par avance de France sur Internet.

Ouvert en 2001, ce musée présente le célèbre studio d'animation Ghibli, dominé par les figures de Miyazaki et Takahata.


Après un petit quart d'heure à pied, on arrive au Musée Ghibli, situé dans le parc d'Inokashira.





Voici l'entrée. Les plans des bâtiments, tout en courbes et couleurs pastels, ont été dessinés par Miyazaki himself.


Le fameux géant du Château dans le ciel domine les jardins.



Les photos étant interdites à l'intérieur, on ne peut que vous renvoyer pour plus de détails à l'excellent site français de Buta Connection (Buta signifie cochon, animal prisé par Miyazaki) dont voici le lien direct sur le musée, extrêmement bien documenté et riche en images.
www.buta-connection.net/studio/musee.php

Voici néanmoins nos impressions !
On a surtout apprécié les deux salles d'expositions permanentes consacrées à la réalisation d'un dessin animé.
La première dans une ambiance féerique présente les différentes techniques d'animation; on s'extasie comme des gamins devant le "zootrope 3D" de Totoro. Des figurines des personnages du célèbre film tournent, éclairées par un stroboscope et, comme par magie, (la persistance rétinienne), ces figurines s'animent et semblent devenir vivantes : on voit Mei et Satsuki sauter à la corde, le Nekobus courir et des petits personnages glisser en tout sens...
On a également bien apprécié la reconstitution d'ateliers d'animateurs, avec toutes les étapes de création d'un dessin animé évoquées : le travail préparatoire de documentation, la réalisation des décors, le travail graphique sur les personnages, etc...
On fera un tour au petit cinéma Saturne qui présente des courts métrages de Miyazaki spécialement réalisés pour le musée, celui qu'on voit est muet (ça tombe bien), on y retrouve tout le charme des longs métrages du maître, avec un personnage féminin partie pour une balade en montagne et qui rencontrera moult bestioles sympathiques et surnaturelles... Le jeu sur les sons, les bruitages (tous réalisés par des voix humaines) et les onomatopées est un régal !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire